Cuisine buissonnière

Cynorrhodon

« Cynorrhodon », ce mot qu’on n’arrive jamais à écrire, vient du grec kunorodon, qui signifie littéralement « rose de chien », par allusion à ses propriétés alléguées de protéger contre les morsures de chiens enragés. Le nom de la variété Rosa canina (rose de chien) renvoie lui aussi à cet usage médicinal.

 « Cynorrhodon » désigne tout particulièrement le réceptacle rouge qui renferme les fruits (qu’on appelle à tort « graines ») de l’églantier : la partie utilisée en cuisine ou en médecine.

On a également appelé la plante « gratte-cul » à cause des poils attachés aux graines – aux fruits, – que les enfants utilisaient autrefois comme poil à gratter.

pour en savoir plus : https://www.terrevivante.org/335-le-cynorrhodon.htm

Quelques recettes 

 Confiture de cynorrhodons avec des fruits encore fermes il n’est pas nécessaire d’attendre les premières gelées…  

 
 

  • Laver les baies d’églantier, les sécher puis couper l’extrémité noire (nommée “mouche”)
  • Couvrir les cynorrhodons d’eau et cuire à gros bouillons une vingtaine de minutes. Les baies doivent être suffisamment tendres pour être écrasées.
  • Passer les cynorrhodons au chinois pour en extraire une pulpe sans poils. Il nécessaire d’éliminer les poils de la confiture de cynorrhodons, ils irritent les parois internes et ne se digèrent pas.

 

 

  • Verser dans la casserole, ajouter autant de sucre et le jus de citron
  • Cuire une vingtaine de minutes environ à feu doux.  Attention, remuer régulièrement pour éviter que la confiture ne brule.
  • En fin de cuisson, la texture doit ressembler à une crème épaisse.

 

 

Une tisane d’églantier contre la grippe

Versez 2 g de cynorrhodon coupé dans 1 tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min et filtrez. Buvez cette tisane 4 fois par jour.

 Un sirop d’églantier contre les symptômes grippaux

Évidez 400 gr de baies de cynorhodon puis hachez-les. Faites-les cuire pendant 30 minutes dans 1 litre d’eau avec 1 bâton de cannelle. Au bout de ce temps, retirez le bâton de cannelle, mixez puis ajoutez 250 g de sucre. Buvez 1 à 2 cuillères à soupe de ce sirop par jour.

Une pâte d’églantier pour être en forme tout l’hiver

Évidez 100 gr de baies de cynorhodon et réduisez-les en purée. Ajoutez un peu d’eau et une cuillère à soupe de miel. Prenez 1 cuillère à café de ce mélange, qui se conserve 1 semaine au réfrigérateur, 15 minutes avant de manger votre petit-déjeuner.

Plus d’informations :

https://www.iterroir.fr/sante-bien-etre/remedes/les-remedes-de-grand-mere-a-base-d-eglantier/592


 

 

 

 

Fleur de sureau

Les fleurs de sureau commencent à embellir notre Petite Montagne. C’est  le moment idéal pour aller à la cueillette de ces fameuses fleurs blanches aux arômes délicats et aux nombreux bienfaits pour la santé. Attention à ne pas les confondre avec le sureau hièble toxique qui pousse un peu plus tard dans les fossés.

Ces fleurs parfument confitures, sauces, gelées, sirops ou limonades, elles peuvent aussi être réparées en beignets…

Recette de sirop, à servir avec de l’eau pétillante ou un crémant rosé du Jura…

  • Cueillir les ombelles et les débarrasser d’un maximum de tiges vertes :

  • Faire bouillir de l’eau, infuser des citrons coupés en rondelles

  • Mettre les ombelles dans un plat et couvrir les fleurs avec l’eau et les citrons un peu refroidie.
  • Laisser reposer une nuit, filtrer et faire un sirop avec tant pour tant de sucre…


Recette de limonade :

  • 5 l d’eau
  • 500 g de sucre
  • 4 fleurs de sureau
  • 2 citrons jaunes
  • 1 cuillère de vinaigre blanc
  • 1 poignée de raisins secs

Couper les citrons en rondelles, Faire bouillir l’eau 3 minutes.

Une fois l’eau refroidie, la mettre dans un grand bocal, avec les citrons coupés, les fleurs de sureau, le sucre, le vinaigre, le riz et les raisins secs. Fermer le bocal et laisser reposer 3 jours en retournant le bocal tous les jours.

Au bout de 3 jours, filtrer le contenu, et mettre en bouteille avec un bouchon tenant la pression. La fermentation va se faire rapidement, et la limonade aura des bulles.

 

 


Ail des Ours… c’est la pleine saison !

Allium ursinum

Cette plante dont les feuilles ressemblent à celle du muguet (qui lui est toxique ! ) et qui diffuse un  parfum d’ail, est un vrai trésor pour les papilles. On lui attribue de nombreuses vertus (contre le mauvais cholestérol, il contribue à faire baisser la tension artérielle, a un effet dépuratif et antiseptique intestinal…) et il est très riche en vitamine C.

En salade ou en légume, l’ail des ours figurait déjà au menu des villageois européens au Néolithique.  Les chercheurs ont retrouvé à l’emplacement des villages lacustres dans le lac de Clairvaux du pollen d’ail des ours en quantités.


Roulé d’ail des ours à l’apéro ….

  • Pâte feuilletée pur beurre  : 1  
  • Pignons de pin  : 20  g
  • Ail des ours  : 50  feuilles
  • Huile d’olive  : 5  cl
  • Comté râpé  : 50  g
  • Sel
  • Poivre
  1. Nettoyez l’ail des ours puis mixez-le grossièrement avec les pignons de pin et le comté. Salez, poivrez puis versez progressivement l’huile d’olive en fouettant. Étalez la pâte feuilletée et répartir la préparation à l’ail des ours. Roulez la pâte sur elle-même  puis placez environ 1/4 h au congélateur.
  2. Préchauffez le four à 200°C (th.6/7) A l’aide d’un couteau, découpez des tranches dans le roulé de pâte et disposez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Enfournez pour environ 15 min.

Pesto à l’ail des ours

  • Ail des ours  : 25 feuilles 
  • Huile d’olive 
  • Amandes  : 50  g
  • Comté  : 50  g
  • Sel
  • Poivre du moulin

 

  1. Lavez et séchez bien les feuilles d’ail des ours.
  2. Ciselez-les et placez-les dans votre mixeur.
  3. Ajoutez les amandes et le comté.
  4. Salez et poivrez puis mixez
  5. Ajoutez l’huile d’olive et mixez pour obtenir la consistance

 

Partager sur les réseaux sociaux :